Wiki Footpedia
Advertisement

L'Angers Sporting Club de l'Ouest couramment appelé Angers SCO, est un club de football fondé le 10 octobre 1919 par les Frères Fortin et situé à Angers (Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire).

Il a remporté à deux reprises le championnat de Division 2 (en 1969, 1976), disputé par ailleurs 25 saisons en Division 1 et a atteint à deux reprises la finale de la Coupe de France en 1957 (défaite 3-6 contre le Toulouse FC) et en 2017 (défaite 0-1 contre le Paris Saint-Germain). Sous la présidence de Willy Bernard, qui l'a racheté en 2006, le Sporting Club de l'Ouest a progressé du National à la Ligue 2 et est présidé par Saïd Chabane depuis 2011. Durant la saison 2010-2011, l'équipe angevine est allée jusqu'aux demi-finales de la coupe de France, éliminée durant celle-ci par le Paris Saint-Germain (1-3). Le SCO récidive en 2013-2014 et se fait également éliminer en demi-finale par le Stade Rennais (3-2). Après 21 ans d'absence dans l'élite du football français, le SCO d'Angers revient en Ligue 1 pour la saison 2015-2016.

Le club dispute ses matchs à domicile au Stade Raymond-Kopa et est dirigé par le tacticien Stéphane Moulin depuis le 2 juin 2011.

Histoire[]

Le SCO d'Angers est né sous l'impulsion des frères Fortin, directeurs de la banque du Crédit de l'Ouest, pour former le Sporting Club du Crédit de l'Ouest (S.C.C.O.) le 10 octobre 1919. À sa création, il succède au club d'Angers Université Club avant de renaître en 1929-31 sur les cendres du Club Sportif Julien Bessonneau qui était jusqu'alors le plus grand club de la ville (quart de finaliste de la Coupe de France).

Le Sporting Club de l'Ouest acquiert le statut professionnel à la Libération (deux ans après son titre de champion de France amateurs 1943) en s'engageant en Division 2 et attire quelques vedettes du ballon rond (Alfred Aston, André Simonyi et surtout le jeune Raymond Kopa, futur Ballon d'or 1958). Plus tard, le SCO accède à la 1re division pour s'y maintenir une vingtaine d'années, de 1956 à 1981 (avec trois descentes suivies de remontées immédiates et une place de finaliste de la Coupe de France 1957). À cette période quelques joueurs du SCO ont la joie de porter le maillot de l'équipe de France de football (Stéphane Bruey, Jean Deloffre, Jean-Pierre Dogliani...). Au début des années 1970, le SCO aura même illuminé le championnat de France de Division 1 grâce au jeu offensif inspiré par son meneur de jeu et international Jean-Marc Guillou et à l'instinct de l'attaquant Marc Berdoll. Angers participa d'ailleurs à cette époque à deux matchs de la Coupe d'Europe de l'UEFA (saison 1972-1973), plusieurs saisons avant de retrouver la deuxième division dans les années 1980.

Malgré une remontée éclair dans l'élite (1993-1994), Angers-SCO descend en National (troisième division) deux ans plus tard. Retombé alors dans l'anonymat d'un club régional, le SCO oscilla entre National et Ligue 2 pour se maintenir à ce niveau professionnel de 2007 à 2015, année où l'équipe accède de nouveau à la Ligue 1, 21 ans après l'avoir quittée.

Identité du club[]

Couleurs[]

Les premières couleurs du SCO furent le bleu (maillot et bas) et le blanc (flottant), puis le noir remplaça le bleu au cours des années 1930 car le président de l'époque trouvait cette couleur "plus seyante". Le blanc devenant dès lors la couleur dominante de la tenue jusqu'aux années 1950, le noir étant visible sur les bas et les parements (scapulaire, bande horizontale au milieu du maillot…). À partir du milieu des années 1950, le noir prit de l'importance (sur les bas et le flottant), le blanc demeurant sur le maillot avec, selon les saisons, les trois lettres "SCO" inscrites sur la poitrine gauche à l'horizontale ou en diagonale. Jusqu'en 2008, le SCO a arboré en alternance (pour plusieurs saisons consécutives) les tenues exclusivement blanches ou les tenues blanc (maillot) et noir (bas et short). Pour la saison 2008/09, le SCO a innové en adoptant un maillot blanc zébré de noir.

Les tenues de remplacement ont souvent changé de couleur : dans les années 1950, le SCO arborait soit un maillot gris (comme le chante "P'tit Jules" dans "Allez SCO") avec son flottant et ses bas noirs, soit un maillot tango. C'est ce dernier que le onze angevin porte d'ailleurs à Colombes lors de la finale de la coupe de France 1957 contre Toulouse. Lors de la décennie suivante, le vert est de rigueur sur le maillot et les bas (short blanc le plus souvent). Puis le rouge dans les années 1970-80 (maillot et bas) avec parfois un short noir. Par la suite, il y eut une myriade de couleurs de remplacement (comme lors de la dernière saison passée en D1 en 1993-94 : par exemple le maillot rayé bleu clair et blanc n'ayant servi qu'une seule fois) mais le maillot jaune accompagné du short et des bas noirs fut le plus souvent à l'honneur. Aujourd'hui, la tenue exclusivement noire accompagne le SCO dans la plupart de ses déplacements, en 2009, le SCO a adopté une bande dorée sur le côté gauche du maillot pour fêter ses 90 ans d'existence.

Palmarès et records[]

Palmarès[]

Palmarès
Compétitions nationales Compétitions internationales
  • Ligue 1 (0) :
    • Troisième : 1967
    • Quatrième : 1958, 1972, 1974
  • Coupe de France (0) :
    • Finaliste : 1957, 2017
    • Demi-finaliste : 1962, 1966, 1969, 2011, 2014
  • Coupe d'été (0) :
    • Finaliste : 1992
  • Ligue 2 (2) :
    • Champion : 1969, 1976
    • Vice-champion : 1978, 1993
    • Troisième : 2015
  • National (0) :
    • Vice-champion : 2003
    • Troisième : 2000, 2007
  • Championnat de France amateur (1)
    • Champion : 1943 (Zone Nord)
  • Coupe UEFA (0) :
    • Premier tour : 1973
      • Angers SCO 1-1 Dynamo Berlin
      • Dynamo Berlin 2-1 Angers SCO
Compétitions régionales Records
  • Championnat de division d'honneur (4) :
    • Ligue de l'Ouest :
      • Champion : 1934, 1967
    • Ligue Atlantique :
      • Champion : 2005, 2011
  • Coupe de Bretagne (1) :
    • Vainqueur : 1941
  • Coupe Atlantique (1) :
    • Vainqueur : 1997
  • Record de buts :
    • Championnat de France D2 1968-1969 : 128 buts marqués en 40 matchs
  • Plus large victoire :
    • Championnat de France D2 1968-1969 : Angers SCO 11-0 Besançon RC
  • Plus large défaite :
    • Championnat de France D2 1984-1985 : FC Mulhouse 9-0 Angers SCO

Personnalités du club[]

Historique des dirigeants[]

Liste des présidents de 1924 à 1970
# Nom Période
1 Auguste Courtin 1924-1927
2 André Bertin 1927-1939
3 Eugène Blot 1939-1941
4 Yves Huon 1941-1945
5 Eugène Blot 1945-1946
6 Henri Beziau 1946-1951
7 Eugène Blot 1951-1953
8 Jean Samain 1953-1963
9 Abel Doize 1963-1968
10 Jean Eveno 1968-1970
Liste des présidents de 1970 à 2002
# Nom Période
11 Yves Kerjean 1970-1974
12 Jean Keller 1974-1981
13 Bernard Dupuis 1981-1982
14 Emile-Charles Patoureaux 1982-1985
15 Bernard Bongibault 1985-1988
16 Jacques Tondut 1988-1994
17 Jacques Briant 1994-1996
18 André Le Du 1997-1998
19 Pierre Abraham 1998-2001
20 Eric Brachet 2001-2002
Liste des présidents de 2002 à aujourd'hui
# Nom Période
21 André Bodusseau 2002
22 Serge Martel de La Chesnaye 2002
23 Philippe Doucet 2002-2003
24 Patrick Norbert 2003-2006
25 Willy Bernard 2006-2011
26 Saïd Chabane depuis 2011

Historique des entraîneurs[]

Liste des entraîneurs de 1942 à 1984
# Nom Période
1 Georges Meuris 1942-1947
2 André Simonyi 1947
3 Roger Magnin 1947-1949
4 Camille Cottin 1949-1951
5 Jean Grégoire 1951-1953
6 Karel Michlowski 1953-1955
7 Walter Presch 1956-1957
8 Maurice Blondel 1957-1960
9 Karel Michlowski 1960-1962
10 Antoine Pasquini 1962-1968
11 Louis Hon 1968-1969
12 Lucien Leduc 1969-1970
13 Ladislas Nagy 1970-1973
14 Pancho Gonzales 1973-1974
15 Velibor Vasović 1974-1976
16 Aimé Mignot 1976-1979
17 Élie Fruchart 1979-1981
18 René Cédolin 1981
19 Élie Fruchart 1981-1983
20 Christian Letort 1983-1984
Liste des entraîneurs de 1984 à 2006
# Nom Période
21 Henri Atamaniuk 1984-1987
22 Pierre Garcia 1987-1988
23 Hervé Gauthier 1988-1993
24 Alain de Martigny 1993-1994
25 André Guesdon 1994-1995
26 Bruno Steck 1995
27 André Guesdon 1995-1997
28 Jean-Marc Mézenge 1996-1997
29 Jean-Yves Chay 1997
30 Jean-Marc Mézenge 1997-1998
31 Christian Dupont 1998-1999
32 Denis Goavec 1999-2001
33 Stéphane Mottin 2001-2002
34 Éric Guérit 2002-2003
35 Jacky Bonnevay 2003-2004
36 Noël Tosi 2004
37 Roberto Morinini 2004
38 Noël Tosi 2004-2005
39 Stéphane Paille 2005-2006
40 Jean-Pascal Beaufreton 2006
Liste des entraîneurs de 2006 à aujourd'hui
# Nom Période
41 Jean-Louis Garcia 2006-2011
42 Stéphane Moulin depuis 2011

Joueurs emblématiques[]

À l'année 2016, on comptabilise 79 joueurs qui ont joué au SCO et ayant disputé au moins un match avec leur sélection nationale, parmi eux, ils sont 26 internationaux français. Le joueur que l'on peut considérer comme le plus grand joueur ayant joué à Angers est Raymond Kopa, le ballon d'or 1958 et meilleur joueur de la Coupe du Monde de la même année a disputé 45 matchs pour 12 buts marqués sous le maillot français avec qui il atteint la demi-finale de la Coupe du Monde, il a joué au SCO de 1949 à 1951. On retient également Jean-Marc Guillou, joueur français de l'année 1975, un des meneurs du titre de Champion de France de D2 en 1969 qui compte lui 19 matchs pour 3 buts avec la France, ou même Marc Berdoll, meilleur buteur du Championnat de France de D2 en 1976 qui a amené avec lui le SCO au titre cette année-là, il est également le deuxième meilleur joueur ayant marqué le plus de buts sous le maillot angevin (115 buts). Ulrich Ramé est lui le seul joueur qui a joué au SCO et remporté un titre de Champion d'Europe avec l'Équipe de France en 2000, avec le SCO, il participe à la remontée du club en Division 1 en 1993, avec Nicolas Gillet, ils ont participé à la victoire de la France à la Coupe des confédérations en 2001.

Le joueur qui a disputé le plus de matchs au SCO est Pierre Bourdel avec 471 matchs joués entre 1963 et 1975, il participe au titre de Champion de D2 en 1969, l'un de ses coéquipiers cette année-là est Albert Poli, le joueur italien est l'étranger qui a disputé le plus de rencontres avec le SCO (326 matchs). Jeff Reine-Adélaïde est lui le joueur qui a été vendu le plus cher avec 25 millions d'euros ( +2,5 millions d'incentives et 15% à la revente en cas de plus-value) perçus par le SCO en 2019 lors de son départ à Lyon.

Au cours des années 2000, beaucoup de joueurs se sont révélés à Angers et ont ensuite intégré des clubs de niveaux supérieurs comme Fahid Ben Khalfallah, Gennaro Bracigliano, Bruno Ecuele Manga, Anthony Modeste, Mounir Obbadi, Henri Saivet. En parallèle, d'autres joueurs ayant davantage d'expérience intègrent l'équipe en fin de carrière, par exemple Philippe Brunel, Thierry Cygan, Jocelyn Gourvennec. Depuis les années 2010, la politique du SCO est de recruter des joueurs pour les révéler, Gaëtan Charbonnier, Diego Gómez, Vincent Manceau, Romain Thomas, Sofiane Boufal, Mohamed Yattara, Cheikh Ndoye, Romain Saïss, Nicolas Pépé, Jeff Reine-Adélaïde ou les relancer, Claudiu Keserü, Marc-André Zoro, Richard Socrier, Ludovic Butelle, Razza Camara, Thomas Mangani, Jonathan Kodjia ou encore Karl Toko-Ekambi.

Structures du club[]

Structures sportives[]

Stades[]

Le stade a été construit en 1912 sous le nom de Stade Bessonneau, il a été rénové plusieurs fois pour permettre la construction de nouvelle tribune. Ainsi la tribune Saint-Léonard est construite en 1956. Le stade prend le nom de Jean-Bouin à partir de 1968. En 1993, la tribune Colombier est à son tour construite pour permettre la montée du club en Division 1. Enfin, en 2010, la butte en herbe située derrière le but est rasée pour laisser place à la tribune Courbertin. En 2017, l'enceinte change de nom pour devenir le stade Raymond-Kopa. À l'été 2017, les travaux de rénovation de la tribune Colombier débute et s'achèvent en mars 2018. Toujours dans une logique de développement du stade, les travaux de la tribune Saint Léonard ont débuté en mai 2019 pour laisser place à une tribune flambant neuve.

Centre de La Baumette[]

Depuis le début d'année 2014, le SCO a racheté les terrains de La Baumette à Angers et y a construit une structure de haut niveau sur un espace de plus de 5 hectares. Ainsi, sur cet espace, on trouve le siège social du club et une boutique officielle, un nouveau centre d'entraînement a également été construit avec quatre terrains (trois gazons et un synthétique). Ces nouvelles infrastructures ont également permis la réouverture du centre de formation qui redevient une des priorités du club.

Le centre de formation du SCO a déjà vu éclore de nombreux joueurs dont certains ont réalisé une grande carrière. On peut noter : Marc Berdoll, Jean-Marc Guillou, Raymond Kopa, Ulrich Ramé, Steve Savidan, Nicolas Pépé... Actuellement, trois joueurs formés au SCO jouent en équipe première : Vincent Manceau, Rayan Aït Nouri, Anthony Gomez-Mancini.

L'entraineur actuel Stéphane Moulin et celui des U17 Nationaux, Laurent Viaud, ont joué au SCO et y ont été formés.

Liens avec les autres clubs[]

Derby[]

Le principal compétiteur du SCO d'Angers est le FC Nantes. Les deux clubs ont été admis en 2e division en 1945 et se sont disputé la prééminence régionale pendant une dizaine d'années avant que le SCO d'Angers n'accède à la 1re division. Ils se retrouvèrent ensemble au début des années 1960 et cette rivalité prit fin au début des années 1980 avec la descente d'Angers en 2e division. Ce derby était très attendu par les puristes. Le jeu à la nantaise, orchestré par Henri Michel s'opposait au jeu à l'angevine inspiré par Jean-Marc Guillou dans les années 1970. Les deux clubs cherchaient à s'inscrire au palmarès de la 1re division. Les rencontres de championnat Angers-Nantes disparurent pendant presque trente ans, du fait que les deux clubs ne participaient pas au même championnat. Dès lors le derby tomba peu à peu dans l'oubli. Mais avec la relégation du FC Nantes en Ligue 2 pour la saison 2009-2010, ce derby a refait son apparition sans connaître le même engouement.

Le derby avec le Stade Lavallois est né à la fin des années 1970 lorsque le club mayennais accède à la 1re division. Les deux clubs se sont confrontés en Ligue 2 et en National. Les matchs Angers-Laval sont toujours très suivis dans les deux départements. Lors de la saison 2009-2010, la remontée du Stade Lavallois en Ligue 2 a permis aux deux clubs de se rencontrer à nouveau, à l'image du match amical disputé le 14 juillet à Mayenne. Les rencontres Angers - Laval sont parfois le théâtre d'incidents entre les supporteurs.

Depuis la relégation du Mans FC en Ligue 2, un nouveau derby est apparu. Ces confrontations prennent peu à peu de l'importance de par la proximité des deux villes dans la région des Pays de la Loire.

D'autres rencontres, comme celles disputées contre le Stade Rennais et contre le Tours FC, ne semblent pas constituer, à proprement parler, de derby. Pour le Stade Rennais, malgré des trajectoires anciennes et plutôt concordantes avec le SCO, les matchs Rennes-Angers ne peuvent être considérés comme tels. En revanche, les rencontres avec le Tours FC, en manque d'opposant régional, pourraient être ressenties comme des derbys si l'opposition perdurait à un même échelon. Depuis sa remontée en Ligue 1 en 2015 , les matchs entre le FC Nantes et le SCO d'Angers sont très attendus.

Advertisement